Ils nous soutiennent et prient pour nous

 

batiments_abbaye_triors L’abbaye Notre-Dame de Triors renoue avec un long passé monastique : en 1984, quatorze moines bénédictins de Fontgombault répondent à l’invitation qui leur est faite de s’établir dans le château de Triors construit au XVII° siècle par Charles de Lionne de Lesseins, abbé commendataire de Saint-Calais non loin de Solesmes. Le site, ample plateau verdoyant adossé aux collines et face au Vercors, se prête à la vie de silence et de travail des moines, qui y perpétuent la tradition monastique de la région.
Les bénédictins de Triors ont dédié leur monastère à Notre Dame dans le mystère de son Immaculée Conception, cette pureté originelle qui vient au secours des langueurs spirituelles de notre temps : par elle, il témoigne de l’absolu de Dieu, dans une vie de prière et de travail qui chante la présence de Dieu et la paix intérieure.
Ste Marie de la garde2 Le monastère Sainte-Marie de la Garde est un monastère bénédictin situé dans la commune de Saint-Pierre-de-Clairac (Lot-et-Garonne) à 12 kilomètres d’Agen. Il a été fondé en 2002 par l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux qui dépend directement du Saint-Siège. Les moines y vivent d’apiculture, de nuciculture et de fabrication de sandales.
Le prieuré a été fondé sous le patronage de l’Immaculée Conception, le 21 novembre 2002, avec l’accord de l’évêque d’Agen, Mgr Jean-Charles Descubes, par un groupe de huit moines venant du Barroux, dans un domaine agricole comprenant une maison de maître et des bergeries, isolé dans la campagne vallonnée de Saint-Pierre-de-Clairac, au lieu-dit Lagarde. La future abbaye est en phase d’aménagement. Il est prévu d’y accueillir vingt-cinq puis, à terme, une quarantaine de moines suivant la règle de saint Benoît, d’ici quelques années.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *