Les missions

Les missions dans la cité

À l’instar de Saint Jean Baptiste, les Précurseurs peuvent, en toute liberté, partir en mission dans le monde pour annoncer cette éternelle bonne nouvelle du Christ ressuscité.

Ces missions, réalisées à plusieurs sur la base d’un engagement volontaire, visent à faciliter le perfectionnement intérieur, condition nécessaire à la transformation du monde, et à manifester l’engagement du chrétien dans la Cité, afin de la bouleverser radicalement.

Les Précurseurs participent ainsi s’ils le souhaitent à des missions de nature différente, ponctuelles ou pérennes, initiés par eux-mêmes ou en soutien d’initiatives déjà lancées par d’autres mouvements. À titre d’exemple, on peut citer :

  • Partage sur le web et les réseaux sociaux de contenu spirituel
  • Aide à la pratique de la prière (chapelet, rosaire, philocalie…)
  • Présence et vigilance sur le web (Wikipedia…)
  • Animation de veillées spirituelles
  • Accompagnement du développement de médias chrétiens
  • Soutien de prêtres ou d’évêques dans leur quotidien
  • Mobilisation pour des causes chrétiennes
  • Soutien de groupes ou d’associations engagées (défense de la vie, personnes démunies, …)
  • Lancement de pétitions « interpellantes » :

Le Précurseur a vocation également à interpeller si nécessaire les politiques et les membres de la société civile, en vue du Bien Commun : les idéologies de l’esprit du temps en vogue actuellement donneront matière à agir.

Chaque mission est sous la responsabilité d’un ou plusieurs Précurseurs, à leur initiative. Après concertation et discernement, cette mission est proposée à l’ensemble des Précurseurs si elle est jugée féconde a priori, et conforme à l’esprit qui nous anime.

Les Précurseurs iront aussi veiller, lorsqu’ils se sentiront suffisamment forts, au cœur des cités, pour être témoins de la Lumière auprès de ceux qui ne connaissent pas encore le Christ.

Les Précurseurs au-devant des Evêques

Le peuple chrétien est aujourd’hui dans les ténèbres d’une société sans Dieu, attendant des évêques qu’ils le guident vers la lumière comme Saint Jean-Baptiste annonçait le Christ, Lumière qui vient en ce monde. Le devoir des évêques est de tenir bon dans la tempête.

« L’Eglise a besoin de votre courage pour annoncer l’Evangile en toute occasion, opportune et inopportune et pour rendre témoignage à la Vérité. » (Pape François, le 22 février 2014)

« Le premier devoir de l’évêque est de prêcher l’Evangile à temps et à contretemps et de veiller avec un soin scrupuleux à garder intact le dépôt de la foi. […] La Vérité ne s’adapte pas, elle se prêche telle qu’elle nous a été révélée. » (Déclaration du Pape Paul VI le 15 novembre 1976)

Les Précurseurs se tiennent devant leurs Evêques, comme des vigies une lampe allumée à la main, veillant dans la nuit. Ils se joignent au pape François pour rappeler : « On recueillera sur les lèvres de l’Eglise en tout temps et en tout lieu la question : donne-nous un évêque ! Le Saint Peuple de Dieu continue à parler : nous avons besoin de quelqu’un qui nous surveille d’en-haut ; nous avons besoin de quelqu’un qui nous regarde avec l’ampleur du cœur de Dieu ; on n’a pas besoin d’un manager, d’un administrateur délégué de l’entreprise, ni de quelqu’un qui soit au niveau de nos petitesses et de nos petites prétentions. On a besoin de quelqu’un qui sache s’élever à la hauteur du regard de Dieu sur nous pour nous guider vers Lui. Ce n’est que dans le regard de Dieu qu’il y a un avenir pour nous. Nous avons besoin de qui, connaissant l’ampleur du champ de Dieu plus que celui de son jardin étroit, nous garantisse que ce à quoi nos cœurs aspirent n’est pas une vaine promesse. » (Discours du 27 février 2014 à la Congrégation pour les évêques).

Les missions déjà lancées

  • Le lancement de plusieurs suppliques et pétitions, parmi lesquelles :
  • La participation à la Neuvaine pour La France
  • Les Veilleurs à genoux, visant par leurs prières, à remettre officiellement Jésus-Christ au centre de l’action
  • Le jeûne pour la France, initiative de catholiques à l’écoute de la parole de Dieu, qui choisissent, en ce Carême 2015, d’offrir un temps de jeûne et de prière pour la conversion de notre pays, afin  de rendre la France à sa vocation de « fille aînée de l’Eglise » et d’y faire régner le Christ.
  • La mobilisation des citoyens de bonne volonté contre la promotion de l’adultère sur les espaces publicitaires des bus, métros et RER.
  • La promotion de mouvement d’information ou de formation chrétiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *